Les prochains webinaires

Les prochains webinaires

Stratégie bas carbone, audit des sociétés à mission, risques climatiques des PME, triple comptabilité et limites planétaires…

Depuis 2003, Goodwill-management vous accompagne vers des modèles plus soutenables en mesurant autrement votre impact à la fois économique, social, sociétal et environnemental.

Jusqu’à la fin de l’année, retrouvez l’équipe de Goodwill-management pour des webinaires gratuits et ouverts à toutes les organisations.

Présentation de l’accompagnement collectif à ACT pas à pas

Vous êtes intéressés pour rejoindre l’accompagnement collectif à ACT pas à pas proposé par Goodwill-management et soutenu par l’ADEME ? L’initiative ACT pas à pas vise à accompagner les entreprises dans la définition, le déploiement, le suivi et l’évaluation de stratégies de décarbonation alignées avec les objectifs fixés par les Accords de Paris.

Vous avez jusqu’au 14 octobre pour rejoindre l’initiative, seules 10 entreprises pourront rejoindre l’accompagnement pour une durée de 2 ans et bénéficier des subventions de l’ADEME ! 

Vous avez des questions avant de vous lancer ? Goodwill-management vous propose deux réunions d’information pour répondre à toutes vos questions en octobre !

Jeudi 20 octobre de 10h à 11h

Reporting de durabilité et décryptage des nouvelles obligations européennes : CSRD et taxonomie

Taxonomie verte, CSRD… Besoin d’aide pour décrypter les nouvelles réglementations européennes en matière de reporting de durabilité ?

Delphine LEDUC de Baker Tilly France et Helga Sallé vous aident à appréhender ces nouvelles réglementations qui visent à harmoniser les pratiques de reporting extra-financier des entreprises européennes et à orienter les investissements vers les activités durables.

Mardi 25 octobre de 9h à 10h

Audit des sociétés à mission : une étape clé pour faire progresser la mission des entreprises

Les entreprises à mission alignent leur modèle d’affaires à leur utilité sociétale en inscrivant dans leurs statuts une raison d’être ainsi que des objectifs sociaux et environnementaux. Afin de garantir la crédibilité de la qualité de société à mission, un comité de mission est chargé du suivi de l’exécution de la mission et un organisme tiers indépendant (OTI) doit vérifier le respect des objectifs statutaires. Pour à la fois s’adapter à la particularité de la société à mission et émettre un avis objectif, l’OTI met en œuvre une démarche d’audit spécifique.

Cette étape clé permet à l’entreprise d’évaluer son dispositif de mission, d’identifier ses points d’appui et ses axes d’amélioration. En vérifiant les moyens mis en œuvre et les résultats obtenus, l’audit place l’entreprise dans une démarche d’amélioration continue. L’avis émis par l’OTI rend compte aux parties prenantes des engagements de la société à mission.

Animée par Baker Tilly, l’un des deux premiers OTI accrédités par le COFRAC pour la vérification des sociétés à mission, cette conférence présentera les objectifs et les spécificités de l’audit d’une société à mission, ses grandes étapes et les conditions pour obtenir un avis favorable. Découvrez comment bien préparer la vérification par l’OTI afin de permettre à l’entreprise de progresser sur sa mission.

Jeudi 10 novembre de 9h à 10h

PME : êtes-vous prêtes à faire face aux risques climatiques ?

Le sujet du changement climatique prend de plus en plus d’ampleur. Progressivement, les acteurs économiques s’emparent du sujet, notamment les plus grandes entreprises. Cependant, sur le terrain, des nombreuses PME n’ont pas encore pris en main le sujet. Or la transition écologique ne pourra pas se faire sans elles, sans compter que les PME sont-elles aussi vulnérables aux risques climatiques.

Les PME anticipent-elles les impacts du changement climatiques ? Sont-elles préparées aux risques climatiques ?

Afin d’encourager les PME à passer à l’action et à anticiper le changement climatique, Goodwill-management vous présente en exclusivité une étude pratique et concrète à destination des PME. Cette étude est réalisée en partenariat avec MAIF, Baker Tilly France et l’Agence LUCIE.

Jeudi 8 décembre de 9h à 10h

Triple comptabilité : l’activité de mon entreprise s’inscrit-elle dans les limites planétaires ?

“Ce que vous ne pouvez pas mesurer, vous ne pouvez pas l’améliorer” – William Thomson

Pour rendre leurs activités compatibles avec les limites planétaires et développer leur impact positif, les entreprises souhaitent mesurer et piloter efficacement leur performance durable.

Si la comptabilité mesure très bien la performance économique et financière de l’entreprise, elle reflète mal la performance sociale et environnementale.

La comptabilité en triple capital permet donc de compléter la comptabilité avec une vision en 3 dimensions de l’entreprise et de sa chaîne de fournisseurs : Economique, Sociale et environnementale.

Avec les experts de Goodwill-management, découvrez comment la mise en place d’une comptabilité en triple capital permet à l’entreprise de définir une trajectoire pour transformer ses pratiques et les rendre compatibles avec les limites planétaires.

Engager votre transition bas carbone avec ACT pas à pas

Engager votre transition bas carbone avec ACT pas à pas

Aujourd’hui l’ensemble des acteurs économiques s’accordent sur l’urgence d’une transition vers un monde bas carbone.

Vous avez déjà réalisé votre Bilan GES ou votre Bilan Carbone® et vous souhaitez désormais aller plus loin en définissant une stratégie bas carbone ambitieuse et à la hauteur des enjeux climatiques ?

Participez à un accompagnement collectif réalisé par les experts de Goodwill-management pour déployer la démarche ACT® pas à pas dans votre entreprise. Grâce au soutien de l’ADEME, jusqu’à 50% de l’accompagnement peut être pris en charge pour les TPE, PME, ETI et les grandes entreprises.

Comment la méthode ACT pas à pas vous aide à définir votre stratégie bas carbone ?

La méthodologie d’évaluation ACT (Assessing low Carbone Transition) a été développée afin d’évaluer l’alignement des stratégies bas carbone des entreprises avec les objectifs fixés par les Accords de Paris. 

L’ADEME (Agence pour la transition écologique) et le CDP (Carbon Disclosure Project) ont développé l’initiative ACT pas à pas pour accompagner les entreprises dans la définition, le déploiement, le suivi et l’évaluation de leur stratégie de décarbonation.

Les deux objectifs de la méthode ACT pas à pas :

  1. La contribution active de l’entreprise à l’atténuation du changement climatique
  2. La transformation de l’entreprise dans un contexte de transition vers un monde bas carbone
Schéma démarche ACT pas à pas - Goodwill Management

Pourquoi participer à cette initiative ?

Bien entendu le principal intérêt de l’accompagnement ACT pas à pas est d’assurer la viabilité de l’entreprise dans un monde bas carbone, parce qu’une fois votre BEGES réalisé, il est parfois difficile de construire une stratégie bas carbone à la hauteur des enjeux climatiques. 

Rejoindre l’accompagnement collectif vous permet de : 

  • Anticiper les risques que la transition bas carbone engendre, d’adapter son modèle économique, de rassurer ses investisseurs… 
  • Etre pionnier, aujourd’hui moins de 200 organisations sont engagées dans la démarche ACT
  • Vous appuyer sur des experts de la mesure d’impact et du bilan carbone accrédités pour la démarche ACT.
  • Bénéficier d’un tarif avantageux avec le soutien financier de l’ADEME
  • Parce qu’ensemble on va plus loin : cet accompagnement à la fois individuel et collectif, vous permettra de partager vos stratégies bas carbone et vos actions aux autres membres du groupe de travail

Les 5 étapes de l’accompagnement 

A chaque étape, des sessions collectives seront organisées entre les participants de l’accompagnement pour partager vos stratégies bas carbone et vos actions aux autres membres du groupe de travail.

Voici les 5 étapes de la démarche ACT pas à pas :

Chiffre 1 - Goodwill Management

La situation actuelle

Quelle est la situation initiale de mon entreprise en termes de stratégie de décarbonation et d’action climatique ?

Chiffre 2

Les enjeux et défis

Quels sont les enjeux et les défis pour l’entreprise dans le contexte de la transition vers un monde bas carbone ?

Chiffre 3

La vision

Quel est le modèle pour l’entreprise dans un monde bas carbone et quelle est la feuille de route de la transition ?

Chiffre 4

La stratégie

Quelle est la nouvelle stratégie de décarbonation de mon entreprise ?

Chiffre 5

Le plan d'action

Quel est le plan d’action de l’entreprise qui met en œuvre la stratégie de décarbonation ?

Comment candidater à l’accompagnement collectif ? 

Vous êtes intéressés pour rejoindre l’accompagnement collectif à ACT pas à pas proposé par Goodwill-management ? Vous avez jusqu’au 14 octobre pour rejoindre l’initiative, seules 10 entreprises pourront rejoindre l’accompagnement pour une durée de 2 ans et profitez des subventions de l’ADEME, n’attendez pas !

Vous avez des questions sur le sujet, écrivez nous !

Vous avez des questions avant de vous lancer ? Goodwill-management vous propose deux réunions d’information pour répondre à toutes vos questions en octobre !

FAQ sur ACT pas à pas

Quels sont les pré-requis pour rejoindre l'accompagnement ACT pas à pas ?

La condition obligatoire pour intégrer le programme : une personne de l’entreprise doit avoir suivi et validé le programme de formation du coordinateur ACT-S.

Il est fortement recommandé de prendre les mesures suivantes : 

  • Le Conseil d’administration a clairement exprimé sa volonté de participer au projet ACT-S ;
  • Au moins un membre du Conseil d’administration a été nommé porteur du projet ACT-S ;
  • Un employé de l’Entreprise a été nommé coordinateur du projet ACT-S ;
  • Le coordinateur du projet a suivi et validé le programme de formation du coordinateur ACT-S ;
  • L’Entreprise a effectué au moins un inventaire organisationnel des GES au cours des deux dernières années qui couvre toutes les sources importantes d’émissions de GES. En d’autres termes, votre entreprise doit avoir réalisé un BEGES ou un Bilan Carbone incluant les scopes 1, 2 et 3.

Combien de temps dure un accompagnement ACT pas à pas ?

La durée nécessaire à la mise en oeuvre de la méthodologie ACT pas à pas est de deux ans en moyenne. Il s’agit d’un accompagnement qui questionne le modèle économique de l’entreprise pour le rendre compatible avec les enjeux climat. 

Existe t-il des aides pour mettre en oeuvre ACT pas à pas ?

Tout à fait, en 2022, l’ADEME propose des aides pouvant aller jusqu’à 50% du montant total de l’accompagnement. 

Combien coûte un accompagnement pour définir sa stratégie bas carbone avec ACT pas à pas ?

Le coût approximatif d’un accompagnement pour définir sa stratégie bas carbone avec ACT pas à pas sur deux ans est compris entre 20 000 et 30 000 euros HT en fonction de la taille de l’entreprise. 

En 2022, l’ADEME propose une prise en charge de 50% du coût total de l’accompagnement. 

Goodwill-management vous invite au salon PRODURABLE

Goodwill-management vous invite au salon PRODURABLE

L’équipe de Goodwill-management vous donne rendez-vous au salon Produrable, les 13 & 14 septembre 2022 au Palais des Congrès de Paris – Porte Maillot.

Organisé en partenariat avec le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, Produrable est le salon des acteurs et des solutions pour le Développement Durable et la RSE.

Le salon PRODURABLE

Produrable c’est 48h d’échanges entre professionnels et experts de la RSE et du développement durable. Créé en 2008, PRODURABLE s’est imposé comme le rendez-vous BtoB incontournable de l’agenda RSE en France. En 2022, le salon a accueilli plus de 8000 visiteurs, 280 exposants et 190 conférences.

En 2022, le salon s’organise en 3 espaces : People, Planet et Purpose avec pour thème : L’heure des choix

Goodwill-management au coeur du Village LUCIE

En tant que labellisé LUCIE 26000 et pour la huitième année, Goodwill-management sera présent au cœur du Village LUCIE sur le stand PU7, aux côtés de Baker Tilly France.

Le Village LUCIE se situe dans l’espace Purpose du salon. Cet espace de 80m² regroupe le Label LUCIE, des organisations labellisées et aussi des partenaires du label. Toutes les organisations labellisées LUCIE 26000 sont reconnues pour leurs engagements en RSE.

Rendez-vous les 13 et 14 septembre prochains

Goodwill-management vous attend donc sur le Village LUCIE – stand PU7 pour échanger avec vous sur :

Obtenir une invitation

Ecrivez-nous pour obtenir votre invitation au salon PRODURABLE Paris 2022 ! 

Au programme

Pendant 2 jours, notre équipe répond à toutes vos questions sur le stand PU7 de l’espace PURPOSE, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nous directement dans votre Espace Visiteur ! 

Goowill-management animera également une table ronde et deux ateliers lors du salon.

Mardi 13 septembre 

Mercredi 14 septembre 

Cet article vous a plu ? Voici d’autres articles sur le même sujet :

Entreprise résiliente, mode d’emploi

La crise du Covid-19 aura été propice à la réflexion, aux remises en questions et à la formulation de propositions. A l’heure du déconfinement, les appels à construire le monde de demain se multiplient. Toutes ces propositions s’accordent sur un point : il est temps...

Les prochains webinaires

Stratégie bas carbone, audit des sociétés à mission, risques climatiques des PME, triple comptabilité et limites planétaires... Depuis 2003, Goodwill-management vous accompagne vers des modèles plus soutenables en mesurant autrement votre impact à la fois économique,...

Engager votre transition bas carbone avec ACT pas à pas

Aujourd'hui l'ensemble des acteurs économiques s'accordent sur l'urgence d'une transition vers un monde bas carbone. Vous avez déjà réalisé votre Bilan GES ou votre Bilan Carbone® et vous souhaitez désormais aller plus loin en définissant une stratégie bas carbone...

Goodwill-management vous invite au salon PRODURABLE

L'équipe de Goodwill-management vous donne rendez-vous au salon Produrable, les 13 & 14 septembre 2022 au Palais des Congrès de Paris - Porte Maillot. Organisé en partenariat avec le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, Produrable est le salon des...

Net Zero Initiative : 10 principes pour une stratégie climat

Pour lutter contre le changement climatique et limiter l’augmentation des températures à +1.5°C par rapport à la période pré-industrielle, il faut parvenir à un équilibre entre les émissions mondiales et les absorptions mondiales de CO2, au plus tard en 2050. Cet...

RSE : quels avantages pour les entreprises ?

Le profit ne peut plus être le seul moteur de l'entreprise. Elle joue un rôle central pour répondre aux défis sociaux et environnementaux. Sur le volet social, l'entreprise peut améliorer les conditions de travail, contribuer à réduire les inégalités ou encore au...

L’année 2021 de Goodwill-management

Découvrez les temps forts de l'année 2021 de Goodwill-management !RSE : Goodwill-management renouvelle son label LUCIE 26000Depuis 2014, Goodwill-management fait reconnaître son engagement RSE par le label LUCIE 26000, le premier label RSE français. Cette...
Net Zero Initiative : 10 principes pour une stratégie climat

Net Zero Initiative : 10 principes pour une stratégie climat

Pour lutter contre le changement climatique et limiter l’augmentation des températures à +1.5°C par rapport à la période pré-industrielle, il faut parvenir à un équilibre entre les émissions mondiales et les absorptions mondiales de CO2, au plus tard en 2050. Cet équilibre s’appelle la neutralité carbone planétaire, ou « zéro émission nette ».

La Net Zero Initiative est une méthodologie de définition d’une stratégie climat d’entreprise ambitieuse et scientifiquement rigoureuse développée par Carbone 4.

Goodwill-management adhère aux 10 principes du Net Zero Initiative, fruit d’un travail collectif mené entre septembre 2021 et juin 2022, en collaboration avec l’ADEME et une trentaine de professionnels du changement climatique. Ils ont pour objectif de définir les bases d’une stratégie climat d’entreprise rigoureuse et ambitieuse, alignée avec la science et avec les objectifs de l’Accord de Paris.

01

Le net zéro désigne avant tout l’ambition planétaire d’équilibrage des émissions de GES et des puits de carbone.

L’objectif principal de l’action climat est de limiter le réchauffement à l’objectif de température défini dans l’Accord de Paris, en mobilisant de façon urgente les moyens d’atteindre collectivement le zéro émission nette de GES au niveau planétaire au cours de la deuxième moitié du siècle.

02

Pour une entreprise, avoir une stratégie net zéro signifie vouloir opérer les transformations nécessaires à l’atteinte de la neutralité carbone planétaire en 2050.

Une stratégie climat d’entreprise doit viser à rendre les activités de l’entreprise compatibles avec un monde zéro émission nette en 2050, et doit contribuer au juste niveau à l’atteinte de cet objectif net zéro planétaire, sur différents axes d’action.

03

Pour structurer leur action climat, les entreprises doivent distinguer trois différents types d’action, qui ne sont pas fongibles : la réduction, l’évitement, la séquestration.

Une entreprise dispose de trois leviers autour desquels structurer sa stratégie climat : réduire les émissions de sa chaîne de valeur, aider les autres à réduire leurs émissions, et développer les puits de carbone.

Ces leviers doivent être mesurés, objectivés, pilotés et reportés séparément.

04

La réduction des émissions des entreprises doit être le sujet prioritaire de leur action climat.

Pour l’essentiel de leurs activités, la réduction, au juste niveau et à la bonne vitesse, des émissions directes et indirectes doit constituer la priorité absolue de la stratégie climat d’une entreprise.

05

Les entreprises doivent nécessairement mesurer et communiquer sur l’ensemble des émissions de leur chaîne de valeur.

La mesure de l’empreinte GES de l’entreprise doit s’effectuer a minima sur l’ensemble des émissions directes et sur les émissions indirectes significatives.

06

Les objectifs de réduction des émissions doivent être cohérents avec la science du climat.

De façon incontournable et prioritaire, l’entreprise doit se fixer des objectifs de réduction de son empreinte carbone. Pour une stratégie climat crédible, ces objectifs doivent impérativement être compatibles avec les budgets carbone 1,5°C ou well-below 2°C. Ces objectifs doivent être précisés pour des horizons de moyen terme et de long terme.

07

Au-delà des seuls engagements, il est urgent que les entreprises obtiennent des résultats concrets et rapides sur la réduction de leurs émissions.

Une stratégie climat n’a de valeur que si elle conduit à des réductions réelles du niveau d’émissions de GES de l’entreprise, en ligne avec la trajectoire fixée. Pour cela, il est impératif de définir un plan de transformation d’entreprise, qui doit être suivi et piloté de façon dynamique. Les entreprises doivent se doter de moyens en rapport avec leurs ambitions.

08

Les entreprises doivent contribuer au maximum à la décarbonation de leur écosystème en générant des émissions évitées.

En complément de leur action de réduction de leurs émissions, les entreprises sont encouragées à contribuer à la décarbonation au-delà de leur périmètre d’empreinte carbone, d’une part en développant leurs gammes de produits et services bas carbone compatibles 1 ,5°C évitant des émissions chez leurs clients, d’autre part en finançant des réductions d’émissions additionnelles en dehors de leur chaîne de valeur.

09

Les entreprises doivent développer au juste niveau les puits de carbone.

En complément de leur action de réduction de leurs émissions et de contribution à la décarbonation d’acteurs tiers (évitement d’émissions), les entreprises sont encouragées à contribuer au juste niveau à la séquestration durable de CO2 dans les puits de carbone, en agissant en priorité à l’intérieur de leur chaîne de valeur.

10

Si les entreprises souhaitent communiquer sur leur stratégie climat, elles doivent le faire de façon rigoureuse et irréprochable.

Les entreprises sont invitées à communiquer de façon transparente et sincère sur leur stratégie climat, en mettant l’accent sur leurs résultats concrets, et en utilisant des indicateurs et des éléments de langage qui contribuent à promouvoir une approche rigoureuse de l’enjeu climat.

RSE : quels avantages pour les entreprises ?

RSE : quels avantages pour les entreprises ?

Le profit ne peut plus être le seul moteur de l’entreprise. Elle joue un rôle central pour répondre aux défis sociaux et environnementaux. Sur le volet social, l’entreprise peut améliorer les conditions de travail, contribuer à réduire les inégalités ou encore au développement économique du territoire. Sur le volet environnemental, elle peut s’engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre, ses déchets, préserver la biodiversité ou encore éco-concevoir ses produits et services…

Chez Goodwill-management, nous sommes convaincus que la RSE sera une condition de survie de l’entreprise de demain. Dans cet article, vous trouverez les 10 avantages de la RSE pour une entreprise.

S’engager en RSE, des avantages concrets pour l’entreprise

Réduire ses risques

Evoluant dans un environnement de plus en plus complexe, les entreprises font face à de multiples risques : environnementaux, climatiques, sociaux, économiques, juridiques ou encore réputationnels…

Intégrer la RSE au coeur de sa stratégie permet de réduire les risques. Plus résiliente, une entreprise engagée en RSE va par exemple assurer son approvisionnement en matières premières en sélectionnant des ressources disponibles, locales et renouvelables.

Améliorer sa marque employeur, motiver ses équipes et attirer les talents

Votre engagement RSE renforce votre marque employeur. L’ISO 26000 dédie d’ailleurs l’une de ces 7 questions centrales aux relations et conditions de travail. Une entreprise responsable crée donc un environnement de travail épanouissant pour les collaborateurs.

Au-delà de la qualité de vie au travail, la RSE redonne du sens au travail des collaborateurs. L’entreprise fidélise ainsi ses collaborateurs. Ils sont plus motivés et gagnent en productivité.

(Re)donner du sens à l’entreprise

Pour mettre en place une démarche RSE pertinente et à la hauteur de ses enjeux, l’entreprise doit intégrer la RSE au coeur de sa stratégie. Pour réussir sa démarche RSE, 2 conditions doivent être réunies, la direction doit porter le sujet au plus haut niveau et l’ensemble des collaborateurs doivent s’en emparer.

En développant son engagement RSE, l’entreprise transforme ses pratiques à tous les niveaux pour que son développement soit soutenable et compatible avec les limites planétaires.

Depuis 2019 avec la publication de la loi PACTE, l’entreprise peut aller plus loin en devenant une société à mission. Une entreprise à mission inscrit sa raison d’être dans ses statuts et définit des objectifs à atteindre pour réaliser sa mission. Une société à mission devient alors redevable et doit démontrer à travers un audit externe qu’elle respecte sa mission et atteint ses objectifs sociaux et/ ou environnementaux.

Faire des économies 

La RSE est souvent perçue comme un centre de coûts. Or, de nombreuses études démontrent qu’en matière de RSE, les coûts sont souvent visibles et les bénéfices cachés.

Pour une démarche environnementale, il est assez aisé de démontrer qu’elle génère des économies pour l’entreprise à court et moyen terme, notamment en réduisant le gaspillage. Par exemple, une entreprise qui réduit sa consommation en eau ou en électricité va réduire ses dépenses.

Il est possible de mesurer le retour sur investissement ou ROI de nombreuses actions RSE.

Prenons l’exemple du recrutement, en moyenne le coût de remplacement d’un collaborateur est estimé à 6 mois de salaire pour l’entreprise. En réduisant son turnover, l’entreprise réduit donc ses coûts et améliore sa performance économique.

Anticiper les évolutions réglementaires

Le principal prérequis pour mettre en place une démarche RSE est de respecter la réglementation. S’engager en RSE permet donc d’anticiper la réglementation, puisqu’elle relève d’un engagement volontaire de la part de l’entreprise.

Par exemple, si certaines organisations, comme les entreprises de plus de 500 salariés, doivent réaliser un bilan carbone réglementaire, de nombreuses PME ont déjà réalisé leur bilan carbone et défini une stratégie pour réduire leurs émissions de GES. Si la réglementation se durcit, ces entreprises auront déjà une longueur d’avance sur le sujet.

Innover de manière responsable

Devenir plus responsable, c’est imaginer les solutions de demain, innover et transformer durablement les pratiques de l’entreprise.

Faire grandir son engagement RSE implique une démarche d’amélioration continue. En effet, réduire l’impact environnemental de ses produits et des services, tout en contribuant au développement économique du territoire, demande un investissement conséquent pour l’entreprise. Un investissement bien entendu rentable à long terme !

S’engager en RSE, des avantages vis-à-vis des parties prenantes de l’entreprise

Améliorer la réputation et l’image de l’entreprise

Intégrer la RSE au coeur de votre stratégie améliore la confiance et l’acceptabilité de vos parties prenantes envers les activités de votre entreprise. Avec une démarche RSE exigeante et crédible, votre entreprise obtiendra plus facilement sa “licence to operate”.

Satisfaire les attentes de ses clients et des consomm’acteurs

Selon le baromètre 2021 de la consommation responsable de Greenflex, 85% des Français considèrent que les entreprises et les marques ont une très forte responsabilité d’agir en faveur de la consommation responsable.

Visiblement la crise sanitaire a accéléré la prise de conscience des citoyens et des consommateurs face aux défis sociaux et environnementaux. De plus en plus informés et vigilants, ils attendent que l’entreprise joue un rôle dans la transition écologique et solidaire.

Ce phénomène devrait se renforcer dans les prochaines années, l’entreprise devra donc de plus en plus faire preuve de transparence vis-à-vis des impacts économiques, sociaux et environnementaux de ses activités. En parallèle, elle devra accompagner de nouveaux modes de consommation plus responsables.

Se différencier de ses concurrents et remporter de nouveaux marchés

De plus en plus d’appels d’offres intègrent des critères RSE ou ESG. Or ces critères pèsent de plus en plus dans le choix de fournisseurs. Valorisez vos actions RSE et votre impact positif sera indispensable pour obtenir de nouveaux marchés et vous différencier de vos concurrents.

L’évolution du reporting RSE et la mise en place de la taxonomie verte européenne devraient renforcer ce phénomène.

Selon une étude de l’organisme britannique des certifications, les entreprises disposant de certifications RSE sont jusqu’à 66% plus susceptibles d’être identifiés comme des partenaires de business et de gagner des parts de marché.

Attirer des investisseurs

Du côté des investisseurs, les critères RSE et ESG sont également de plus en plus pris en compte.

Avec la taxonomie verte, l’Union Européenne souhaite identifier les activités compatibles avec la transition écologique et harmoniser les pratiques de reporting. Les investisseurs et les entreprises soumises à la taxonomie verte devront communiquer sur le pourcentage de leurs activités compatibles avec la transition écologique. Cette nouvelle mesure devrait inciter les investisseurs à se tourner vers les entreprises engagées dans la transition écologique

En conclusion

La RSE contribue à la performance globale de l’entreprise et deviendra une question de survie. Selon France Stratégie, les entités qui intègrent les critères ESG ont augmenté leur performance en moyenne de 13%.

En conclusion, la RSE n’est donc pas une contrainte mais bien un investissement contribuant à la pérennité de l’entreprise.

Brochure | Mettre en oeuvre une politique RSE exigeante et rentable

Merci votre inscription est bien effectuée

Brochure | Mesurer la performance économique de la RSE

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #25

Téléchargez le dernier numéro de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #24

Téléchargez le numéro 24 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #23

Téléchargez le numéro 23 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #22

Téléchargez le numéro 22 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #21

Téléchargez le numéro 21 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #20

Téléchargez le numéro 20 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #19

Téléchargez le numéro 19 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #18

Téléchargez le numéro 18 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #17

Téléchargez le numéro 17 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #16

Téléchargez le numéro 16 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #15

Téléchargez le numéro 15 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #14

Téléchargez le numéro 14 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #13

Téléchargez le numéro 13 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #12

Téléchargez le numéro 12 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #11 et #10

Téléchargez le numéro 10 et 11 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #9

Téléchargez le numéro 9 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #8

Téléchargez le numéro 8 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #7

Téléchargez le numéro 7 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #6

Téléchargez le numéro 6 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #5

Téléchargez le numéro 5 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #4

Téléchargez le numéro 4 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #3

Téléchargez le numéro 3 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #2

Téléchargez le numéro 2 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Lettre du capital immatériel #1

Téléchargez le numéro 1 de la lettre du capital immatériel. 

Merci votre inscription est bien effectuée

Télécharger l'article d'Alan Fustec

Merci votre inscription est bien effectuée

Téléchargez le volet 1 de la méthode Thésaurus Capital Immatériel

Merci votre inscription est bien effectuée

Téléchargez le volet2 de la méthode Thésaurus Capital Immatériel

Merci votre inscription est bien effectuée

Brochure | Mettre en oeuvre une politique RSE exigeante et rentable

Merci votre inscription est bien effectuée

Brochure | Mettre en oeuvre une politique RSE exigeante et rentable

Merci votre inscription est bien effectuée

Brochure | Mettre en oeuvre une politique RSE exigeante et rentable

Merci votre inscription est bien effectuée

Brochure | Mettre en oeuvre une politique RSE exigeante et rentable

Merci votre inscription est bien effectuée

Catalogue de formations | Goodwill-management

Merci votre inscription est bien effectuée